Sur la route de la Geek I'll still be a geek after nobody thinks it's chic !

2Avr/120

Education, gamification and Mozilla ? The Open Badges solution

Studying education in general and more particularly in Mozilla project, I have found a project named Open Badges. To give some origins, Open Badges is a project from Mozilla Drumbeat, powered in partnership with the MacArthur Foundation.

But before presenting Open Badges, I have to present gamification. Gamification? Another marketing « buzzword », will you tell me? In fact, we could say that it's been a while since we talk about gamification. Since the arrival of « serious games ». Wikipedia made a great definition of this term :

Gamification is the use of game design techniques, game thinking and game mechanics to enhance non-game contexts. Typically gamification applies to non-game applications and processes, in order to encourage people to adopt them, or to influence how they are used. Gamification works by making technology more engaging, by encouraging users to engage in desired behaviors, by showing a path to mastery and autonomy, by helping to solve problems and not being a distraction, and by taking advantage of humans' psychological predisposition to engage in gaming.

The technique can encourage people to perform chores that they ordinarily consider boring, such as completing surveys, shopping, filling out tax forms, or reading web sites.

During a TEDx Boston conference, last year, Seth Priebatsch gave a really great presentation of gamification mechanism :

During this conference, he gives many examples, but only one will be useful to explain Open Badges : school. Indeed, school could be seen as a game: there are levels we have to pass, scores to reach, challenges to complete, even competitions to win, sometimes. School, whether primary, secondary or higher, for small kids or adults, is a great environment for gamification. Imagine a few minutes:

I'm a student, I learn things and fill out controls which verifies my understanding of my knowledge. Instead of traditional sheets, I use a computer, with quizzes or serious game that I have to finish to complete controls and have badges. Here, badges are not like FourSquare, a simple image. This is a set of meta-data, which permit to know when I got my badge, in what conditions, if it has a validity period, etc. All my badges are gathered in my backpack, which allows me to see badges collected, group them and share them with my parents, my friends, my classmates and even my future employers. I do an internship. My manager, which is a very nice guy, prepared a small end-of-course, with some badges. He turned out that during my internship, I showed a great sense of community project management and a talent for web integration. He wants to reward me, and thus the future recruiters can see how I'm unique. So I put this badge in my bag, in the group « Web Skills ».

And if all this were true? And if we could push gamification to simply « plug in » a badge system to a third party website. Basically, an API gamification.

Well this is precisely what is proposed to be Open Badges. An API which permits to design and install badges on a website. User side, a website « backpack » to manage all the badges and share them with whoever I want. In the education field, it may help to highlight profiles with a higher degree of accuracy and on a wider range of diversity. And we can even imagine a third player: the badge integrator, as BadgeStack, which develops badges for educational institutions in the United States.

There are many applications, only limited by our own imagination. So long live Open Badges 🙂

28Mar/124

Éducation, gamification et Mozilla ? La solution OpenBadges

En étudiant ce qui se fait dans le domaine de l'éducation en général et plus particulièrement chez Mozilla, je suis tombée sur le projet Open Badges. Pour situer un peu les origines, Open Badges est un projet sorti de chez Mozilla Drumbeat, propulsé en partenariat avec la fondation MacArthur.

Mais avant de présenter Open Badges, je vais devoir parler de gamification. La gamification ? Encore un « buzzword » marketing, allez vous me dire ? En fait, on pourrait dire que ça fait un petit bout de temps que l'on parle de gamification. Depuis l'arrivée des « serious game », on pourrait dire. Citons Wikipédia qui va parfaitement nous définir la gamification :

La gamification (ou ludification) est le transfert des mécanismes du jeu dans d’autres domaines, en particulier des sites web, des situations d'apprentissage, des situations de travail ou des réseaux sociaux. Son objet est d’augmenter l’acceptabilité et l’usage de ces applications en s’appuyant sur la prédisposition humaine au jeu.

Cette technique de conception permet d’obtenir des personnes des comportements que l’on pourrait considérer sans intérêt ou que l’on ne voudrait ordinairement pas faire : remplir un questionnaire, acheter un produit, regarder des publicités ou assimiler des informations.

Une très bonne présentation de la gamification a été faite lors d'une conférence TEDx Boston, datant de l'année dernière (elle est en anglais, mais il y a des sous-titres dans 24 langues, dont le français) :

Dans cette conférence, plusieurs exemples sont donnés, mais un seul va m'être utile pour expliquer Open Badges : celui de l'école. En effet, l'école est un jeu : il y a des niveaux à passer, des scores à atteindre, des challenges à remplir, parfois même des compétitions quand il est question de concours. L'école, qu'elle soit primaire, secondaire ou supérieure, pour petits enfants ou pour adultes, se prête très volontiers à la gamification. Imaginez quelques minutes que ce soit le cas, de manière numérique :

Je suis étudiante, j'apprends des choses et je remplis des contrôles qui vérifie ma compréhension des acquis. Au lieu de la traditionnelle feuille de papier, il m'est proposé un ordinateur, avec des quizz ou des serious game que je dois finir pour compléter mon contrôle et ainsi avoir mon badge. Ici, le badge n'est pas, contrairement à FourSquare, une simple image. C'est un ensemble de méta-données, permettant de savoir quand j'ai eu mon badge, dans quelle condition, que représente-t-il, est-ce qu'il a une durée de validité, etc. Tous mes badges sont regroupés dans mon sac à dos, qui me permet de voir les badges récoltés, de les regrouper et de les partager avec mes parents, mes amis, mes camarades de classe ou même mes futurs employeurs. Je vais en stage. Mon chef de stage, qui est très sympa, m'a préparé un petit bilan de fin de stage, avec un lot de badges. Il s'est avéré que durant mon stage, j'ai montré d'un grand sens de la gestion de projet communautaire ainsi que d'un certain talent pour l'intégration web. Il veut me récompenser pour que j'ai une trace sur mon profil, et qu'ainsi les futurs recruteurs puissent voir en quoi je suis unique. Je range donc ce badge dans mon sac, dans le groupe "Web Skills".

Et si tout ceci était vrai ? Et si nous pouvions pousser la gamification jusqu'à simplement « brancher » un système de badge à un site web tierce. En gros, une API de gamification.

Et bien c'est ce que propose justement Open Badges. Une API permettant de designer et d'installer un système de badge sur un site web. Côté utilisateur, un site « backpack » permet de gérer tous les badges et des les partager avec qui je le souhaite. Côté organisme d'enseignement, cela permet de mettre en avant des profils plus pointus mais aussi plus diversifiés. Et on peut même imaginer un troisième acteur : l'intégrateur de badge, comme BadgeStack, qui développe des badges pour des institutions éducatives aux États-Unis.

Les applications sont multiples et ne sont limitées que par notre propre imagination. Alors longue vie à Open Badges 🙂