Sur la route de la Geek I'll still be a geek after nobody thinks it's chic !

16fév/120

Mozilla Spaces

DY Hack-A-Space

Quand j'ai participé au Mozilla Festival en novembre dernier, j'ai pu y voir un atelier des plus singuliers : il fallait "hacker" un espace pour en faire le lieu idéal pour travailler, créer, innover, bref, changer le monde. Dans un premier temps, il fallait prendre le plan d'un espace vide et y ajouter des pièces, du matériel, du mobilier, l'aménager donc. Il était ensuite possible de créer le bureau de nos rêves avec de la pâte à modeler. L'étape ultime était de partager les plans, de manière à créer un débat autour de ce que devrait être un espace de travail. Le projet s’appelait "Hack-A-Space".

Récemment, Mozilla vient de lancer une page nommée Mozilla Spaces :

Les espaces Mozilla sont des environnements de travail ouverts où les Mozilliens peuvent venir bidouiller, développer, concevoir, rechercher, créer, s'impliquer et contribuer à construire un avenir meilleur pour le Web.

Et je ne sais pourquoi, cela m'a rappelé ce projet durant le Mozilla Festival. Comme le suggérait alors l'atelier, je vais donc partager ma version "hackée" du Mozilla Space, à la sauce parisienne bien sûr :)

  1. En centre-ville, très proche d'une station de métro : il faut que ce soit pratique d'accès.
  2. Internet illimité, à haute disponibilité, non filtré, non censuré : ça paraît triviale, mais rien de plus énervant qu'une coupure Internet en pleine réunion ou quand on est en pleines recherches pour un projet. De la même manière, rien de plus chiant que des ports bloqués quand on veut accéder à Jabber pour contacter des gens, par exemple.
  3. Des bureaux confortables et en assez grandes quantités, le tout au calme : là encore, ça paraît triviale, mais rien de plus désagréable qu'une chaise qu'un couine ou un bureau qui vibre. Le système Open Space doit être adjoint de petits bureaux d'isolement, où il peut être possible de s'isoler pour réfléchir ou pour téléphoner.
  4. Une salle de conférence : pour faire des événements plus ou moins grand public, des cours, des démos, bref, jouer aux geeks.
  5. Une cuisine et un espace détente : on connaît tous le phénomène de la machine à café qui résout les bugs, ou en tout cas permet de déconnecter et de socialiser 5 min.
  6. Une accessibilité à tous : encore de la trivialité, mais on y pense jamais. De la même manière que les intégrateurs web oublient souvent l'intégration d'accessibilité, on oublie souvent qu'il faut qu'un endroit soit accessible en fauteuil roulant et pourtant, c'est la base.
  7. Un espace de discussion en ligne dédié à l'espace en question : pour garder le contact après coup, rien de tel que le Web. Que ce soit pour conserver les échanges des conférences et rencontre passées, pour annoncer les événements à venir, pour demander une aide d'urgence, etc. Un canal de discussion instantanée et un canal d'enregistrement des informations est le combo rêvé (par exemple, IRC + wiki).
  8. Un community manager : pour organiser la vie dans ce genre d'endroit, un office manager n'est pas suffisant. Il faut quelqu'un proche des communautés, capable de diriger les nouveaux arrivants, d'organiser les événements geek ou non geek, de parler au nom de Mozilla et de relier les projets du Space entre eux.

Imaginez que cet espace de coworking dédié au Web soit disponible, dans Paris ! Juste une petite mise en situation. Je suis porteuse d'un projet. Cela peut être un projet d'association, une idée de logiciel, même un projet de création d'entreprise, pourquoi pas ? Je suis seule chez moi, et n'aime pas forcément travailler à mon domicile. De plus, je n'ai pas forcément toutes les compétences nécessaires à mon projet. Je cherche donc un lieu où je suis à peu près sure de trouver des gens pour m'aider, voire même pour prendre part au projet, si ça leur dit. Je vois ce genre d'espaces, où  des rencontres documentations sont organisés, des conférences de code, de Web ouvert, de standards, [ajoutez le sujet qui vous intéresse ici] sont organisés. Un beau rêve de geek !

Yapuka, comme on dit !