Sur la route de la Geek I'll still be a geek after nobody thinks it's chic !

11avr/120

Encore plus d’espace…

Mi-février, je parlais de Mozilla Spaces, un projet autour des bureaux de Mozilla, avec une pointe de co-working. En partageant cet article avec les membres du projet Mozilla Reps, j'ai eu droit à un bon nombre de retours, la plupart très positif. Et quelques uns m'ont fait réfléchir à certaines problématiques et certaines extensions que pouvait prendre un tel projet.

Bureau Mozilla oui mais si ?

La première problématique est : que faire s'il n'y a pas de bureau Mozilla dans une ville ou si les bureaux sont un peu petits. Dans ce cas, il est assez dur pour une communauté de Mozilliens de louer des bureaux (à Paris, c'est extrêmement coûteux, même pour des événements ponctuels qui dure moins d'une journée). Une première piste de réflexion serait d'investir des lieux déjà « ouverts », différents selon le genre d'événements que vous souhaitez organiser :

  • des cafés : de nombreux cafés / bars peuvent être réservés, pour des événements communautaires informels, de petites réunions conférences. Pour ma part, j'ai déjà organisé ce genre de choses dans Paris au Corcoran's, au Great Canadian, au Players ou encore au IT Place. Mais ce ne sont que des exemples ;) .
  • des hackerspaces : un peu plus underground, ces endroits sont souvent de grands sympathisants de la cause libriste / open source. Il suffit d'y pointer son nez et de parler avec les gens pour voir si l'endroit peut accueillir un événement. Toujours à Paris, il en existe quelques un : LeLoop, le BlackBloxe, le TMP/LAB,…
  • des espaces de co-working : ici, il faut bien se renseigner, car s'il est possible d'y venir individuellement pour y travailler, y organiser un événement de plus grosse envergure peut y être payant. Pour Paris, le plus connu reste la Cantine, même s'ils ne sont pas seuls : La Ruche, La Mutinerie, Soleilles, Next&Co-working,…

Il existe également d'autres pistes que l'on peut explorer pour des Mozilla Spaces « affiliés » :

  • des musées : cela peut paraître un rien énorme, mais cela se fait déjà : La Cité des Sciences et de l'Industrie de Paris fournit régulièrement son espace numérique à des associations tels que Ubuntu-Fr pour organiser des événements sur le Logiciel Libre. Dans le même genre, la Gaîté Lyrique a ouvert ces locaux pendant un an au hackerspace du TMP/LAB.
  • des associations et des entreprises partenaires : je le fais régulièrement au sein de l'association Girls In Tech Paris, qui organise des événements autour de la parité dans l'entrepreneuriat. Toute la difficulté tient dans le fait de trouver le sponsor de local, dont les idées sont en lieu avec votre mission / vision.

Avec tout cela, on a déjà de quoi faire !

Présente, mon capitaine !

Deuxième question importante : quelle genre de présence peut-on y apporter ? Tout dépend de la présence d'un(e) employé(e), délégué(e) à ce genre de choses (je parlais dans mon article précédent d'un community manager associé à ce Space, qui gérerait l'activité autour du ou des lieux affiliés Mozilla autour du bureau).
Typiquement, cette présence regroupe un grand nombre d'événements :

  • la présence de tous les jours : accueil et assistance, pilotage au sein des locaux et des projets, vulgarisation en tout genre,… À cette présence réelle doit s'ajouter une présence virtuelle, cela va sans dire.
  • des ateliers ponctuels, communautaires, sur un sujet bien précis : cela se fait déjà couramment au sein de Mozilla Paris, avec des ateliers tels que TupperVim, le Mercredi de la Doc,…
  • des ateliers plus « généraux » : présentation des projets, éducation, assistance, évangélisation,…
  • des ateliers sur des idées d'actualités : SOPA et PIPA ont fait coulé beaucoup d'encre aux US, Mozilla étant de ceux réagissant à cette loi. Pourtant, peu de bruit a été fait pour l'ACTA, l'HADOPI ou la LOPPSI, alors qu'ils sont dans la même veine. De manière moins politisée, on pourrait faire des choses durant la fête de l'Internet, la fête de la Musique ou la journée de la Femme, par exemple.

Enlarge your UX !

Cette dernière question est de mon propre jus : comment pourrait-on améliorer l'expérience utilisateur autour d'un tel projet ? Quand je viens dans les bureaux Mozilla, qu'est ce que j'attends d'eux ? Avec quoi pourrais-je partir en sortant ? Qu'est-ce qui peut me donner envie de revenir, voire de participer plus ?

En attente de réactions, la suite au prochain épisode ;)